Dans la tête de JCK - Numéro #79

Consommer moins, consommer mieux (de contenu)

Hello ! J'espère que vous avez passé un bon weekend et que vous avez aimé ma dernière édition des bons plans de JCK !

Hier, j'ai fêté mes 29 ans. Le temps passe vite. Je me revois encore démarrer le poker en 2007 (je vous laisserai faire le calcul de l'âge) ou encore mes débuts avec Fetch à 23 ans. J'ai hâte de développer (une partie) de ce que j'ai en tête avant le passage à la trentaine.

Je suis confiant dans l'avenir. il va y avoir des opportunités de tailles pour les personnes entreprenantes. Le monde ne sera plus jamais le même et nous avons la possibilité de construire ou repenser certaines industries.

Cette semaine, je vous partage :

  • mes réflexions sur la consommation de contenu, la rétention d'informations et l'organisation de ses prises de notes.

  • le nouvel épisode de Dans la tête d'un CEO avec Owen Simonin/Hasheur, CEO de Just Mining et qui dispose de la plus grande chaîne YouTube française sur la blockchain (150K abonnés).

  • l'épisode 22 de Dans la tête d'un VC et les nouvelles des podcasts (Dans la tête d'un PM !)

  • mes dernières lectures

    Si vous aimez cette newsletter et que quelqu’un dans votre entourage pourrait lui aussi l’apprécier, vous pouvez lui partager cet email avec le lien ci dessous !

    Share Dans la tête de JCK


🤔 Mes réflexions de la semaine

Consommer moins, consommer mieux (sur le contenu)

Dans notre société de consommation, il y a un contre-courant qui prône depuis quelques années le retour “au moins” en opposition au “toujours plus”. Less is more.

Le minimalisme, l'essentialisme, le rangement de Marie Kondo et compagnie.

Suite à la lecture de l'excellent site Farnam Street, j'ai commencé à réfléchir à ma consommation de contenu que je vais appeler “utile professionnellement” (chacun étant juge de ce qui lui est utile ou non).

Les livres, les articles, les vidéos, les podcasts, les newsletters. La liste des médiums et des personnes intéressantes s'allonge chaque année.

Cette consommation intellectuelle me prend de plus en plus de temps et j'y constate certains effets néfastes :

  • une sorte de FOMO (la peur de louper quelque chose) du contenu

  • un temps de consommation qui empiète sur le temps de création et de production

  • une moins bonne qualité d'attention par contenu et une faible rétention d'informations

Mes ajustements ?

Je vais faire évoluer mon rapport à la consommation de plusieurs manières.

La première résolution est de réduire le nombre de contenu consommé. Pour cela, le mieux est de bloquer des plages horaires dédiés à la consommation de ces contenus.

La deuxième (que je juge encore plus importante) est d'augmenter l'attention que j'apporte à chacun et la rétention d'information que j'en retire.

Sur les livres

Je vais prendre plus le temps pendant et après chaque lecture pour mieux les assimiler. Je pense surtout à mes lectures de non-fiction.

J'ai eu des discussions à ce sujet la semaine dernière avec Romain Limmois et Onur Karapinar.

Une idée à expérimenter est de prendre le temps après avoir lu un chapitre de noter dans un document ce qu'on y a retenu, ce qu'on a appris, avec ses propres mots.

Cela augmente les capacités de notre mémoire court terme, notre créativité et notre capacité à retenir les informations.

Je vais aussi me faire une fiche résumé de ce que je retiens d'un livre ( lectures fictions comprises) après sa lecture. Ces fiches seront en complément des notes que je vous partage chaque semaine ici.

Sur les articles, newsletters, podcasts

Même exercice qu'avec les livres. Je vais prendre des notes après avoir lu, vu ou écouté un contenu.

Si l'exercice me déplaît, je devrais me poser la question du pourquoi j'ai souhaité lire ou écouter ce contenu ? Si je considère qu'un contenu ne vaut pas la peine d'être consigné avec une note, autant ne pas le lire.

Notes et organisations

Pour rendre efficace cette nouvelle manière de consommer et d'apprendre, il me faut un système pour organiser mes notes.

Je suis en train de suivre une formation qui traite ce sujet, je vous en parlerai vendredi dans Les bons plans de JCK.

J'utilise Google Keep depuis quelques semaines (que j'ai synchronisé sur mon téléphone, ma tablette et mon ordinateur). Je peine encore à bien organiser mes notes mais je compte travailler la dessus cette semaine.

Quelques ressources pour aller plus loin

How to Remember What You Read de Farnam Street

How to Read a Book de Farnam Street

Je me limite à deux propositions pour ne pas aller à l'encontre de ce que je viens de dire !

Et vous ? Quel est votre rapport à la consommation de contenu ? Quelles sont vos habitudes ?


🎙️Dans la tête d'un CEO

#11 Owen Simonin CEO Just Mining / Hasheur - Dans la tête d'un CEO

Sur sa chaîne YouTube Hasheur, la gestion de ses diverses activités et sur sa vision de la blockchain

L’épisode est également disponible :

  • sur Apple Podcast (n’oubliez pas de mettre une note/review si vous souhaitez m’encourager et m’aider à le faire connaitre 🙂)

  • sur Spotify

  • sur toutes les applications de podcasts (Podcast addict, Castbox etc)

Owen Simonin est la CEO de Just Mining, un service de solutions d'investissement dans la blockchain et les cryptomonnaies ainsi que cofondateurs de Ryturn et Deskoin, deux autres entreprises dans la blockchain.

Depuis 2016 il est également vidéaste, avec sa chaine Youtube centrée sur la blockchain, Hasheur, qui est suivie par plus de 150k abonnés. Owen est considéré comme le “premier influenceur blockchain en France”.

Dans cet épisode vous allez apprendre :

1) Quelle est le parcours de Owen? Comment a t’il créé une communauté de 120k de personnes sur Minecraft?

2) Quel est le thème de sa chaîne Youtube? Comment s’est-il intéressé à la cryptomonnaie?

3) Que fait Just Mining? Comment gère t’il l’association entre sa chaine Youtube et son entreprise? Comment est le marché français dans la cryptomonnaie?

4) Quelles sont les difficultés lié à son marché? Quelles sont les différences avec la finance classique? Pourquoi y a t’il autant de pivots dans le monde de la cryptomonnaie?

5) Quel est son avis sur la démocratisation de la blockchain? Que conseillerais t’il à une personne qui veut investir dans l’industrie? Pourquoi la blockchain n’est pas seulement un algorithme?

6) Quels sont les CEO qui l’inspirent? Quels sont ces objectifs? Quelle est son ambition?

Ressources mentionnées :

Factfulness - Hans Rosling


🎙️Dans la tête d'un VC + news podcasts

#22 Victor Drault VC Breega - Dans la tête d'un VC

Sur son arrivé dans le VC, la transition entrepreneur à VC et sur la philosophie de Breega

Déjà près de 1500 écoutes pour cet épisode avec Victor. Pour l'anecdote, j'ai connu Victor il y a quelques années lorsque j'étais CEO de Fetch et qu'il démarré sa carrière de VC. Je lui avais présenté ma startup sur Zoom à l'époque. Il n'avait pas donné suite, mais je ne lui en tient pas rigueur !

Croissance podcast

Le podcast vient de franchir les 90 000 écoutes depuis son lancement (la barrière des 100K devrait être atteinte courant mai).

Il y a une légère baisse des écoutes depuis le début du confinement (-15%). Cette baisse est constatée par la majorité des podcasteurs.

Je la comprends, j'écoute moi-même beaucoup moins de podcasts depuis le début du confinement. Nos habitudes étant bouleversées et différentes depuis un mois.

Dans la tête d'un PM : date de lancement

Coming soon ! Les premiers épisodes sont enregistrés. Sauf imprévu, nous allons diffuser le premier épisode le mercredi 29 avril.

J'ai hâte de lancer ce nouveau format. Pour rappel, je ne serai pas l'hôte de ce podcast. Je travaille avec Thomas de Phuoc sur ce projet.


📚 Mes lectures du moment

La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole (530 pages)

J'ai acheté ce livre en 2014 et je ne l'avais encore jamais lu. Un livre rendu culte par l'histoire tragique de son auteur qui, dépité de son incapacité à trouver un éditeur pour publier son roman s'est suicidé à 32 ans en 1969. Sa mère finira par trouver un éditeur plus de 10 après. Le livre à remporté le prix Pulitzer en 1981.

Dans ce livre, on suit la (folle) histoire d'Ignatus J Reilly qui vit encore chez sa mère à plus de 30 ans. Il réside à la Nouvelle-Orléans, ville qu'il n'a quitté qu'une seule fois dans sa vie.

Ignatus ne veut pas travailler. Il ne comprend pas pourquoi il devrait se tuer à la tâche pour un patron qui l'exploiterai. Il ne cherche pas à s'habiller avec de beaux vêtements, il préfère des vêtements “utiles”. Il n'a jamais eu de relations intimes, il trouve ça sale.

C'est un personnage singulier qui a sa propre vision de la vie. Il dénonce à sa manière les dérives de notre société. Il travaille d'ailleurs depuis des années à la confection d'un grand livre sociologique pour dénoncer ce monde qui le rend fou.

Ignatus et accompagné d'une multitude de personnages tout aussi fantasques que lui. Les relations avec sa mère, ses patrons successifs, les policiers, le bar Les folles nuits …

Ce livre est un enchaînement de quiproquos, de situations improbables.

Il y a des passages très drôles et l'auteur arrive à nous faire réfléchir sur de nombreux sujets sensible (racisme, condition de travail, consumérisme, mode de vie).

Il y a quelques longueurs mais ce livre est hors du commun. C'est une expérience de lire La conjuration des imbéciles.

Ma note : 7/10

Autoportrait de l'auteur en coureur de fond d'Haruki Murakami (190 pages)

Un auteur japonais (mondialement connu) que j'ai découvert en début d'année avec Les amants du Spoutik.

Dans ce livre, il nous partage sa passion de la course et nous dresse un parallèle entre cette passion qui occupe sa vie depuis plus de 30 ans et son métier de romancier.

Ses 2 activités sont liées dans son histoire puisqu'il a commencé à courir lorsqu'il est devenu écrivain.

Depuis, il court chaque année un marathon (et à même rajouté un triathlon annuel). Sa pratique de la course est devenue une habitude dont il a besoin, non pas pour trouver des idées pour ses romans mais pour vivre (au même titre que l'écriture).

Il décrit, dans un style épurée que j'aime beaucoup (qui a l'air d'être sa marque de fabrique), les bienfaits de cette habitude dans sa vie mais il analyse aussi l'évolution de son corps avec le temps, la gestion de ses efforts qui évoluent, le fait de devoir accepter sa vitesse décroître et ses temps augmenter.

Je retiens particulièrement sa vision de la performance. Il ne cherche pas à battre les autres, il n'est pas dans la compétition avec autrui. Il veut s'améliorer, devenir une meilleure version de soi-même. Que cela passe par un objectif chronométré ou non.

Il en est de même avec l'écriture. Il veut que chacun de ses romans soient meilleurs que les précédents. Il ne se compare pas aux autres écrivains. Il se concentre sur lui uniquement.

Ma note : 8/10


C'est tout pour aujourd'hui, passez une bonne semaine !

A vendredi,

JCK


Si vous aimez cette newsletter et que quelqu’un dans votre entourage pourrait lui aussi l’apprécier, vous pouvez lui partager cet email avec le lien ci dessous !

Share Dans la tête de JCK

Si au contraire, vous découvrez ma newsletter et que le contenu vous intéresse. 👇